Le corps merveille de perfection

Découvrir l’intelligence du corps et les secrets que celui-ci recèle ! 

Notre corps humain est un modèle insoupçonné de perfection.  Il est biologiquement structuré pour se maintenir constamment en bonne santé.  Tout est prévu et conçu pour fonctionner de façon idéale c’est le principe de l’homéostasie.

Notre corps physique entier est composé de cellules vivantes intelligentes et connectées. Conçu pour la vie, tout ce qui arrive à notre corps est contrôlé par notre intelligence corporelle et ses cellules. Mais il est aussi beaucoup plus qu’une machine biologique il est aussi composé d’un espace mental et d’un système émotionnel qui forment un tout intimement interconnecté.

Mieux que de longues théories sur le sujet, les images parlent d’elles-mêmes !

J’ai à cœur de vous faire partager un souvenir d’enfance aux vertus hautement éducatives car qui de mieux que le fabuleux et célèbre dessin animé « Il était une fois la vie » pour illustrer de façon ludique l’architecture du corps humain avec la composition des différents types cellulaires, des tissus biologiques, des organes ainsi que leurs fonctions respectives.

Mieux comprendre comment notre corps fonctionne et veiller à être et rester à l’écoute de ses besoins nous permettra d’en prendre un meilleur soin.
Il était une fois la vie – le cerveau

Il était une fois la vie – la digestion


Il etait une fois la vie – les hormones 1ere partie

 

Le corps est une machine complexe et intelligente. C’est notre véhicule de vie !

Notre corps est conçu pour se renouveler et se perfectionner. Il a la capacité de s’auto-régénérer.  A condition de pas lui infliger trop de dommages et le laissons faire ce qui est bon pour lui, c’est à ce prix que nous pourrons alors garder la santé.

Utilisons pour cela l’analogie du corps et de la voiture. La nourriture que nous mangeons est pour le corps ce que le carburant est à une voiture. Si le propriétaire n’utilise pas l’essence adaptée à son véhicule et ne réalise pas les vidanges nécessaires pour son entretien celui-ci va rouler pendant un temps mais finira par s’encrasser et par tomber en panne. Pour respecter l’homéostasie notre corps peine peu à peu à s’auto-réguler et s’auto-régénérer de façon optimale. La recrudescence des diverses pathologies dont nous souffrons est le signe flagrant de cette surcharge toxinique.

La logique serait que nous ingurgitions à chaque repas ce qui nous est indispensable et il est quand même aberrant de voir que l’on s’occupe autant de l’aspect extérieur de notre corps sans prendre conscience que la santé commence par l’intérieur.

Toutes les possibilités de guérison, de prévention, de maintien de la santé se trouvent dans la nature dont nous sommes issus. Pour contribuer au bon fonctionnement de notre organisme, atteindre la pleine santé et la conserver dans le long terme, il est primordial de respecter des bonnes pratiques de règles d’hygiène de vie.

Au quotidien cela passe par le trio gagnant suivant :

  • Choisir le bon carburant : une alimentation saine riche en éléments nutritionnels propres à notre physiologie et qui contribue au bon fonctionnement de notre organisme
  • Effectuer des vidanges régulières : libérer les portes de sorties du corps (émonctoires à savoir intestins, reins, poumons, foie, peau) en favorisant l’évacuation des toxines issus du fonctionnement de notre métabolisme et des apports extérieurs par le biais d’une une activité physique régulière adaptée aux possibilités de chacun et grâce à l’utilisation de plantes aux vertus drainantes et dépuratives et assainissantes.
  • Veiller à préserver un bon équilibre psycho-émotionnel qui a un impact direct sur notre fonctionnement digestif

En naturopathie l’alimentation est le pilier principal et est essentielle à la bonne santé de l’individu.

 Alors ? De quoi notre corps a-t-il donc besoin ?

Il lui faut des matériaux de base solides afin que ceux-ci lui fournissent l’énergie nécessaire à la vie.

Et de quoi sont constitués ces matériaux de base ?

Tout simplement des nutriments apportés par la nourriture bio « vivante » et de qualité :

  • L’eau
  • Les lipides
  • Les vitamines
  • Les glucides
  • Les protides
  • Les oligo-éléments
  • Et pour finir les minéraux…

Que nous trouvons dans les légumes, les fruits, les légumineuses, les céréales, les huiles de première pression à froid…

Au- delà du simple principe de se nourrir, encore faut-il avoir les capacités digestives pour assimiler correctement tous les nutriments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme et faciliter le système d’élimination.

Avoir une alimentation équilibrée et spécifique est importante toutefois il est nécessaire avant tout d’avoir un système digestif sain afin d’assimiler les nutriments de façon optimale. C’est la raison pour laquelle il est important de connaitre les différents processus de digestion et d’assimilation.

Au-delà de la nourriture terrestre n’oublions pas la nourriture « spirituelle » notre pensée. Nos pensées sont une sorte d’énergie. Il est extrêmement important de nourrir notre psyché de bons types de pensées. Celles qui enrichissent le cœur et l’âme. Toutes les expériences qui apportent quelque chose de bon à notre cœur, à notre intellect, à notre âme et à notre esprit sont des aliments. Pensons à prendre consciemment ces nourritures spirituelles, car c’est tout notre organisme qui bénéficiera de ces éléments subtils.

Épilepsie, mode de vie et naturopathie.

Le diagnostic est tombé : votre médecin vous annonce que vous êtes épileptique.

Après le choc, vient le temps des questions et vous vous demandez comment traiter le mal dont vous souffrez.

Il n’y a pas de réponse généraliste à cette question car on distingue plusieurs types d’épilepsie : à chaque cas correspond un traitement spécialement adapté à la personne.

Les médicaments prescrits par le médecin réduisent bien-sûr la fréquence des crises, mais pas que.

La naturopathie entre alors en jeu pour vous aider à vous soulager, en complément de l’allopathie.

Comment ?

L’épilepsie, définition

décharge-electrique-epilepsie

Encore mal connue, c’est une maladie chronique du cerveau.

Elle se caractérise par la survenue de crises soudaines traduisant un dérèglement passager de l’activité électrique du cerveau, entrainant des convulsions plus ou moins spectaculaires.

Apparaissant sans cause particulière dans certains cas, elles peuvent être aussi liées à une autre affection comme une lésion cérébrale, par exemple.

Des médicaments anticonvulsifs permettent de réduire la fréquence de ces crises.

Ceci dit, ils ne sont pas tolérés de la même façon chez tous les patients et le médecin tâtonne quelques fois avant de trouver le bon traitement. De plus, le malade doit faire face à certains effets secondaires désagréables comme la fatigue, les vertiges, les maux de tête, les nausées, les troubles de la mémoire, l’insomnie ou la somnolence.

Épilepsie et mode de vie

Il est important d’avoir un mode de vie sain lorsqu’on est épileptique. Le traitement médical est ainsi plus efficace.

On pensera à :

  • Prendre des repas équilibrés et à heure fixe,
  • Éviter la prise d’alcool qui peut interagir avec d’autres médicaments anti-convulsivants, et réduire l’efficacité du traitement.
  • Éviter les stimulants comme le café, le thé, le tabac, et le chocolat.
  • Renoncer à toute sorte de drogues.
  • Se protéger du stress.

Grâce à un mode de vie sain, toutes les chances sont alors du côté du patient.

La naturopathie, l’épilepsie et les aliments

Les 3 techniques majeures de la naturopathie sont l’alimentation, l’hygiène de vie et la psychologie.

Elles sont vraiment indiquées pour le patient épileptique.

1/Manger équilibré

petit-dejeuner-naturel

L’alimentation équilibrée permet aux cellules nerveuses de mieux communiquer avec le cerveau. Les personnes souffrant de certaines maladies neurologiques comme l’épilepsie doivent donc apporter un soin tout particulier au choix de leurs menus. Le naturopathe préconise alors un programme personnalisé avec des fruits et des légumes riches en antioxydants, des vitamines et des oligoéléments qui doivent faire partie de chaque repas. Les apports réguliers en eau sont aussi nécessaires afin de bien s’hydrater.

Faut-il suivre un régime ?

Certains malades choisissent de suivre un régime particulier, le régime cétogène. Pauvre en glucides (sucres) et riches en lipides (matières grasses), il permettrait de diminuer la survenue des crises et des convulsions. Contraignant, ce régime doit faire l’objet d’une surveillance médicale car il est controversé. Comme tout régime alimentaire, il ne doit pas tomber dans l’excès.

– Une complémentation éventuelle :

Les personnes épileptiques peuvent aussi manquer de certains micronutriments comme la vitamine D et les oméga 3. On les retrouve naturellement dans l’huile de foie de morue, le saumon, le thon ou les harengs, ou sous forme d’huile de lin, de noix, ou de colza en accompagnement.

2/Une bonne hygiène de vie

femme-en-bonne-sante-naturopathie

 

Pour prendre soin de sa santé, le respect des rythmes de vie et les exercices physiques sont importants. Le naturopathe induit ceux qui sont adaptés à chaque tempérament morphopsychologiqu

 

Les bienfaits constatés sont entre autres :

  • Une bonne élimination des toxines,
  • Une baisse du stress,
  • Une meilleure qualité de sommeil,
  • Un bon transit intestinal.

Ces points sont à prendre en compte pour la prise en charge de tous et notamment la personne épileptique.

3/L’équilibre psychologique

L’écoute du naturopathe est primordiale. Grâce à des outils et techniques de relaxation, le patient épileptique peut gérer son stress efficacement et dénicher ses émotions cachées pour mieux les appréhender.

Les autres techniques de naturopathie :

En fonction des besoins de chacun, le naturopathe peut proposer d’autres techniques complémentaires pouvant être associées à la prise en charge du patient épileptique comme :

réflexologie-plantaire-bien-etre

 

  • La relaxation,
  • Les massages bien-être,
  • La réflexologie plantaire,
  • L’utilisation des plantes et/ou des huiles essentielles,
  • Les techniques magnétiques, vibratoires…

 

Ainsi, en associant médicaments et bonne hygiène de vie, toutes les chances sont du côté du patient épileptique qui retrouve une vie normale grâce à une prise en charge personnalisée.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laissez-moi un commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre : vous savez que ce thème me tient à coeur !

 

 

 

 

 

 

Vivre un hiver serein : 8 règles d’ or pour garder la forme et le moral

La période hivernale est souvent longue et difficile à passer.

Comment faire pour retrouver  vitalité  et vous sentir mieux dans votre esprit et dans votre  corps ?Voici 8 règles quotidiennes à respecter pour vous aider à vivre naturellement et dans la bonne humeur pendant les mois les plus froids de l’année.

Le secret est dans votre hygiène de vie : sommeil, alimentation, mouvement et plaisir !


1/ Dormez  suffisamment

Entre les repas copieux et les nuits raccourcies des lendemains de fêtes, nous sommes plus fatigués que reposés !  Soyez plus à l’écoute de votre corps lorsqu’il a besoin de repos et rattrapez le sommeil en retard dès que possible.

2/ Mettez de l’énergie dans votre assiette

Privilégiez les sucres lents : ils libèrent leur énergie de façon progressive. Consommez des céréales et des féculents “intelligents” comme les légumes secs. Riches en protéines végétales, en vitamines B et en magnésium, ils sont à l’honneur dans les plats d’hiver ! Pensez aussi au riz et aux pâtes semi-complets ou complets, patates douces, topinambours et sarrasin.

3/ Faites le plein de vitamines et minéraux

plateau-crudites-naturels

Les vitamines sont nos alliées en cette période de l’année, et notamment la vitamine C. Elle rebooste notre immunité et nous prépare à affronter les maux de l’hiver et les autres virus en circulation. La vitamine D, le fer, le zinc, le magnésium, le calcium, etc, forment un véritable cocktail explosif qui nous permettent d’augmenter notre degré de vitalité et de lutter ainsi contre la fatigue et le stress qui pèsent sur  notre quotidien.

Privilégiez les fruits et légumes de saison : kiwi, clémentines, oranges, litchis, poires…

Côté légumes, consommez toutes sortes de choux, brocoli, choux de Bruxelles, persil, cresson… sans négliger les fruits secs (amandes, noisettes, noix..) certes riches en omégas 3 mais aussi en vitamines E et B et en  magnésium, idéales pour le moral ! 🙂

4/ Équilibrez vos repas tout au long de la journée

« Petit-déjeuner comme un roi, déjeuner comme un prince et dîner comme un mendiant ».

Ce vieil adage reste toujours d’actualité ! Le matin un repas plus copieux permet d’avoir plus d’énergie pour le reste de la journée. Le soir, un dîner léger prépare à un sommeil régénérant et récupérateur. La journée est ainsi bien équilibrée.

5/ Hydratez-vous régulièrement

Buvez au moins 1,5 l par jour. Privilégiez aussi les tisanes réconfortantes, les soupes, jus de fruits et légumes (reboostants immunitaires).

Limitez la consommation excessive de sodas, café et thé qui ont plutôt tendance à déshydrater.

6/ Soignez votre peau

On a beau avoir sorti les gros manteaux des placards, ce froid de canard peut avoir des conséquences néfastes sur l’apparence de notre peau !

Il est donc impératif de bien prendre soin de sa peau en hiver car elle est très sensible aux changements climatiques, elle rougit, tiraille, se déshydrate…

On adore les crèmes « doudounes  et cocooning » aux vertus hydratantes, apaisantes et relaxantes : lait, sérum, masque, gommage, soins du corps… On les utilise dès que possible !

7/ La vie est dans le mouvement ! 

1,2,3 bougez, et oxygénez-vous !

Le mouvement et l’oxygénation des cellules sont indispensables au développement de votre stock d’énergie vitale. Quel plaisir de retrouver le sommeil et la bonne humeur, simplement en s’oxygénant et en bougeant chaque jour !

Il pleut ? Il fait froid ? On y va quand même. C’est un peu dur au début mais on est tellement mieux après. Pour plus de motivation,  on peut pratiquer une activité à 2 (natation, jogging, stretch, vélo..). Ou marcher une ½ heure par jour.

Mieux vaut miser sur la régularité que sur  la quantité.

8/ Prenez du temps pour vous

Même si votre emploi du temps est surchargé, accordez-vous du temps rien que pour vous.

Allez au sauna, au hammam, offrez- vous un massage cocooning, faites-vous couler un bain chaud, lisez un bon livre, prévoyez une sortie au cinéma ou même, bullez sur le canapé !

Ce qui compte c’est de vous faire plaisir sans culpabiliser : accordez-vous un moment pour favoriser le lâcher-prise et la détente.

Vous voilà maintenant prêt à affronter l’hiver sereinement avec ces 8 conseils !

Et vous, quelles sont vos astuces en hiver ?

Laissez-moi un commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre !